Le tunnel carpien, un canal du poignet très emprunté

Le tunnel carpien est un canal où passent des tendons de la main et le nerf médian. C'est la compression du nerf médian qui provoque un syndrome du canal carpien.​

Le tunnel carpien se situe à la partie proximale de la paume de la main. Son point d’entrée se trouve au niveau du poignet à la hauteur d’un fermoir de bracelet montre.

Tunnel carpien et anatomie du poignet

Le canal carpien est un tunnel ostéo-ligamentaire constitué de parois osseuses sur son fond et ses deux côtés, et recouvert d’un couvercle ligamentaire. Les parois osseuses sont constituées des os du poignet (radius et carpe).

Le couvercle ligamentaire est en fait un épais ligament du poignet peu extensible appelé aussi retinaculum des fléchisseurs. Le ligament du canal carpien est le plus gros ligament de l’organisme : Il mesure 30 mm de haut, 25 mm de large et 2 à 3 mm d’épaisseur.

Le tunnel carpien sert de guide aux tendons fléchisseurs des doigts. En les maintenant plaqués contre les os du poignet, il leur donne leur puissance. Mais c’est aussi le point de passage pour aller de l’avant-bras à la main du seul nerf du canal carpien, le nerf médian.

syndrome carpien poignet - nerf carpien poignet - tunnel carpien anatomie - canal carpien nerf médian - anatomie de la main tendon
© Professeur Eric Roulot

Quel est le rôle du nerf médian ?

Le nerf médian est un nerf très sensitif et un peu moteur.

En tant que nerf sensitif, il apporte la sensibilité à la paume de la main jusqu’au bout des trois premiers doigts et de la moitié externe du quatrième doigt. Classiquement, les patients ayant un syndrome du canal carpien ressentent des fourmillements de la main dans ce territoire du nerf médian.

En tant que nerf moteur, il commande quelques muscles de la partie la plus externe du pouce appelés muscles thénariens externes. Une diminution du volume des muscles thénariens traduit une forme évoluée de la maladie du canal carpien. Elle entraine une gêne pour propulser le pouce vers l’avant par rapport au plan de la paume.

syndrome canal carpien - compression du nerf médian coincé - tunnel carpien poignet
Paralysie typique d'une compression motrice du nerf médian au canal carpien

Le nerf médian est important pour une utilisation correcte de la main. En effet, la possibilité de sentir les objets est essentielle pour les identifier. Il permet également le contrôle du geste par la nécessaire perception de la position de la main dans l’espace, le contrôle de la force de serrage et la précision du geste.

Cependant certains patients ont du mal à définir précisément le territoire du nerf médian affecté. Ils ressentent des anomalies dans tous les doigts ou dans le majeur, et principalement l’annulaire. Le nerf médian est également responsable de la qualité de la peau et des ongles.

Le trajet du nerf médian vers le tunnel carpien

Le nerf médian est un gros nerf qui provient de la moelle au niveau du rachis cervical. Il se forme par la réunion de plusieurs racines cervicales pour ensuite descendre tout le long du membre supérieur à sa partie antérieure pour aller innerver une grande partie de la main.

Le nerf traverse différentes zones anatomiques pour arriver jusqu’au bout des doigts. Ce nerf médian sensitif passe par un tunnel dans le poignet, canal menant de l’avant-bras à la main, d’où le nom de tunnel ou canal carpien.

Le canal carpien bouché : la compression du nerf médian dans le tunnel carpien

On parle souvent à tort du canal carpien bouché ou de canal carpien bloqué. C’est en fait le manque de place dans le tunnel carpien qui crée le syndrome du canal carpien. Il correspond à une compression du nerf médian coincé dans ce tunnel qui le fait souffrir et l’abîme. Le diamètre du nerf médian est identique à celui d’un crayon au niveau du canal carpien où la place est comptée.

En effet, ce nerf du canal carpien est entouré très étroitement par les tendons fléchisseurs des doigts à l’intérieur du tunnel. Ce tunnel peut devenir trop étroit par rapport à son contenu. Soit le diamètre du canal carpien diminue, soit son contenu augmente de volume.

La diminution du diamètre du tunnel carpien

Dans certaines circonstances, le canal carpien change de taille et de forme. Une fracture banale, une entorse, une arthrose, l’apparition d’un kyste du poignet ou des os du carpe sont souvent à l’origine d’un rétrécissement du canal carpien.

Le nerf médian peut supporter une compression peu importante. Par contre, les compressions sévères vont petit à petit ou parfois assez brutalement abîmer le nerf médian et ceci de façon parfois irréversible. La décompression du tunnel carpien par chirurgie de la main devient alors impérative.

radio fracture poignet - compression nerf median - tunnel carpien bouché
Fracture d'un os du carpe constitutif du canal carpien responsable de son rétrécissement

L'épaississement des gaines des tendons des doigts

La compression du nerf médian la plus fréquente est la conséquence d’une augmentation du volume du contenu du tunnel carpien.

Le tunnel carpien sert de guide et de tenseur pour les tendons des doigts de la main. Il en découle des frottements importants responsables d’un échauffement par friction.

syndrome canal carpien main gauche - compression nerf median poignet - inflammation canal carpien - probleme tunnel carpien
© Pr Eric Roulot - Nerf médian rétréci dans le canal carpien étroit avec névrome réactionnel en amont de la zone de compression

Pour limiter ces frictions, les tendons fléchisseurs de la main sont entourés de gaines synoviales dont le rôle est la lubrification des tendons. Les gaines sécrètent du liquide synovial qui lubrifie et refroidit les tendons du canal carpien. C’est comme l’huile d’un moteur.

Les gaines synoviales des tendons fléchisseurs à force de frottement peuvent s’enflammer et gonfler, comprimant le nerf médian à l’intérieur du tunnel carpien.

Certaines maladies comme le diabète, la polyarthrite, les dialyses ou des modifications hormonales comme au cours de la grossesse ou de la ménopause favorisent l’inflammation du canal carpien.

Les conséquences de la compression du nerf médian dans le tunnel carpien

Le nerf médian est un nerf sensitif dont le rôle est essentiel. Il donne la sensation du toucher aux quatre premiers doigts de la main.
En principe, le cinquième doigt n’est pas concerné. Il ne correspond pas au territoire du nerf médian mais à celui du nerf cubital (ulnaire à l’international) lors de sa compression au coude.

Cependant de nombreux patients ont du mal en cas de syndrome du canal carpien à préciser cette différence. Ils parlent d’engourdissement des doigts sans réellement sentir de différence. D’autant qu’ils ont une sensibilité qui s’est modifiée du fait de la compression et qui devient difficile à déterminer.

Des symptômes progressifs très handicapants

La compression du nerf médian coincé dans le tunnel carpien provoque comme premiers symptômes une sensation de doigts engourdis et de fourmillement dans la main.

Les douleurs aux doigts de la main surviennent surtout la nuit et le matin au réveil, ou lors du maintien d’une position de prise prolongée. Plus tard apparait une modification puis la perte du toucher, très handicapante au quotidien.

Parfois, la perte totale de sensation entraîne une maladresse de la main très importante. La main ne peut fonctionner que si ses capteurs informent le cerveau de ce qu’elle fait : Comment écrire en tenant un stylo si on ne sait pas son poids et sa forme ? Si on le serre trop peu il tombe, si on le serre trop fort on crée des douleurs articulaires de la base du pouce ou des crampes de l’avant-bras par épuisement.

C’est comme un robot qui n’aurait pas de capteurs. Il ne peut alors que foncer dans le mur ou tout casser.

syndrome canal carpien main gauche - douleur au poignet gauche canal carpien - douleur tunnel carpien - symptome inflammation du canal carpien
Lâcher des objets, fatigue musculaire, impossibilité d’écrire ou de tenir une aiguille, ramasser des pièces ou attacher un bouton de chemise sont des symptômes de la maladie du canal carpien fréquents. C’est une conséquence directe du nerf médian coincé et comprimé dans le tunnel carpien qui s’abime et fonctionne mal.